Université Antilles

Temps forts de l'UAG | Navigation principale | Actualités | Raccourcis thématiques

Espace pedagogiqueMon emailMon AgendaMon DossierPlus de services
françaisanglaisespagnol

CAMPUS

Des services numériques, des associations, du sport, de la culture... Une vie universitaire active.

Santé et étude

Centres de Gestion Sécurité sociale étudiante

  1. LMDE - Centre payeur 601
  2. SMERAG - Centre payeur 617

 Etre en bonne santé permet de réussir ses études. Il est donc nécessaire que tous les étudiants possèdent une couverture sociale, voire une complémentaire santé.

Par conséquent, les étudiants relevant réglementairement du régime étudiant de la sécurité sociale qui refuseront de verser le montant de la cotisation ne seront pas inscrits à l'université.

Qui peut bénéficier du régime étudiant de la sécurité sociale ?

L'affiliation est obligatoire dès l'inscription pour tout étudiant âgé de 16 ans, ou qui atteindra l'âge de 18 ans en cours d'année universitaire, et de moins de 28 ans. Cet âge limite peut être reculé dans certains cas: service national, longue maladie ou maternité, études spéciales (doctorat). La cotisation annuelle est à régler lors de l'inscription à l'université. L'affiliation est valable du 1er Octobre de l'année en cours au 30 Septembre de l'année suivante.

Important : Les boursiers ne paient pas cette cotisation mais doivent s'affilier à la sécurité sociale étudiante, de même les étudiants qui auront entre 18 et 20 ans lors de l'année universitaire (loi du 4 février 1995). Ils devront alors justifier de leur qualité d'ayant-droit.

La santé des étudiants à la loupe

94,8 % des étudiants en bonne santé (enquête Usem)

94,8 % des étudiants interrogés par l'Usem (Union nationale des sociétés étudiantes mutualistes régionales) (1) pour sa sixième enquête nationale sur la santé des étudiants, se déclarent en bonne santé, indique l'association de mutuelles étudiantes, à l'occasion de la publication des premiers chiffres, lundi 22 juin 2009. En 2007, 93% des étudiants interrogés se déclaraient en bonne santé (L'AEF n°80456). Cette enquête est réalisée tous les 2 ans depuis 1999. Elle a été lancée auprès de 50 000 étudiants. Le taux de réponse est de 24,1 % soit 12 000 répondants.

En outre, « 40 % des étudiants avancent le coût comme principale raison de renoncement aux soins ». « Ce chiffre est d'autant plus problématique qu'ils sont moins nombreux que la population nationale à avoir souscrit une complémentaire santé. Cette non adhésion s'explique aussi par le manque d'informations », ajoute la mutuelle étudiante. En 2007, 83,5 % des étudiants interrogés affirmaient avoir une couverture complémentaire, la moitié de ceux qui n'en ont pas évoquent le coût comme motif de non adhésion.

En outre, l'alcool reste la substance psychoactive la plus répandue dans la population étudiante. « Près de 45,6 % des étudiants consomment de l'alcool au moins 2 à 4 fois par mois. Pour le tabac, l'enquête révèle une baisse de la consommation. »

Néanmoins, « les étudiants des filières 'lettres et langues' déclarent être à 93,1 % en bonne santé contre 95 % des étudiants des filières 'sciences et ingénieur', et sont plus nombreux à avoir une vision négative de l'avenir (18,5 % contre 6.2 % des étudiants des filières médicales ou paramédicales). »

Enfin, si 91,4 % des étudiants interrogés se disent satisfaits du choix de leurs études, « presque la moitié d'entre eux estime avoir été insuffisamment informés sur le choix de leurs études ».

(1) L'Usem regroupe 7 mutuelles étudiantes régionales : la Mep (Paca, Languedoc-Roussillon), la MGEL (Champagne-Ardenne, Lorraine & Alsace), la Smeba (Bretagne Pays-de-la-Loire), la Smeno (Nord Pas-de-Calais, Normandie, Picardie), la Smerag (Antilles-Guyane), la Smerep (Région Parisienne), et la SEM (Société des étudiants mutualistes).

Source AEF

23 juin | Santé | Vie Etudiante

Plan du siteAccueil>Campus>Pôles universitaires>Santé