Université Antilles Guyane

Temps forts de l'UAG | Navigation principale | Actualités | Raccourcis thématiques

Mon emailMon AgendaMon DossierPlus de services
françaisanglaisespagnol

Arts Lettres et Langues

Equipe de formation

 

Responsables du domaine et de l'équipe de formation                    

 Nom : Mencé-Caster

 Prénom : Corinne

 Téléphone : 05 96 72 74 73

 Fax : 05 96 72 42 39

 Courriel :

cmence-caster @+ wanadoo.fr

 Discipline principale enseignée : Espagnol

                  

 Nom : Vaillant

 Prénom : Pascal

 Téléphone :

 Fax :

 Courriel :

pvaillan @+ guyane.univ-ag.fr

 Discipline principale enseignée : Linguistique

Responsable adjoint (pôle Guadeloupe)                    

 Nom : Sainton

 Prénom : Jean-Pierre

 Téléphone : 05 90 80 99 91

 Fax : 05 90 80 99 99

 Courriel : jean-pierre.sainton@univ-ag.fr

 Discipline principale enseignée : Histoire

 

Responsable adjoint (pôle Guyane)

Nom : Police

Prénom : Gérard

Téléphone : 05 94 29 64 42

Fax : 05 94 29 62 10

Courriel : gerard.police@guyane.univ-ag.fr

Discipline principale enseignée : Portugais

 

Le domaine  « Lettres, Langues, Sciences de l’Homme et de la Société » forme des étudiants à l’étude des langues, des civilisations, des territoires, des sociétés humaines et de leur histoire. L’offre de formation de ce domaine qui s’étend sur trois pôles (Martinique, Guadeloupe, Guyane) couvre donc un vaste champ de connaissances, dont la dimension pluridisciplinaire est précisément le meilleur facteur de spécialisation.

Dans l’objectif de favoriser la cohérence de l’offre et de mieux en assurer la gestion pédagogique, il a été prévu de l’organiser autour de deux « portails » :

 

–  Lettres et langues

–  Sciences de l’Homme et de la Société.

Ceux-ci présentent surtout un intérêt pédagogique. L’aménagement de nombreuses passerelles entre les deux portails favorise pour chaque mention l’ouverture vers d’autres disciplines, d’autant que l’équipe de formation est elle-même pluridisciplinaire.

Les stratégies de constitution des parcours, au sein des diverses mentions de notre domaine, répondent à cette ambition d’interdisciplinarité, mais aussi à celle de promouvoir des choix de formation conscients et mûris au travers d’un itinéraire tout à la fois « balisé » et ouvert. À cet égard, les décisions que nous avons retenues en matière de pondération des enseignements, et d’évaluation des charges de travail par étudiant, visent à assurer une certaine harmonisation pédagogique du domaine, destinée à faciliter la mutualisation des enseignements.

Destinée essentiellement à un public en formation initiale, une partie de cette offre s’adresse également aux étudiants en formation continue.

L’éclatement du domaine sur trois pôles rend nécessaire la mise en place de stratégies pédagogiques variées, et notamment le développement de cours en ligne et par vidéoconférence, du tutorat en ligne, et des enseignements radiodiffusés.

Les enjeux sont doubles. Il s’agit :

  – D’une part, d’assurer, à court ou moyen terme, de réels débouchés professionnels à nos étudiants ; on cherche notamment, en ce qui concerne l’un de leurs débouchés favoris, à leur donner les meilleures chances de réussite aux concours nationaux de l’enseignement (PE, CAPES, PLP, FLE).

      Cet objectif de « professionnalisation » explique l’importance que revêtent dans nos parcours de formation les parcours fléchés « enseignement », tout autant qu’il motive l’ouverture de licences professionnelles cherchant à répondre aux besoins spécifiques à nos régions.

  –  D’autre part, de tirer parti de notre implantation dans le bassin caribéen pour former de futurs chercheurs, capables de travailler sur un champ couvrant les mondes caribéens et américains, à partir de problématiques encore largement inexplorées.

Pour les langues, littératures et civilisations, l’accent est mis sur les langues et cultures de notre région, soit au sens strict (créoles, langues indigènes de Guyane), soit au sens des grandes aires culturelles dominant l’hémisphère américain (anglais, espagnol, portugais — et bien entendu français). Quant aux sciences humaines, l’aire américano-caraïbe offre un terrain d’observation privilégié pour l’étude systémique des sociétés humaines dans leur milieu (géographie), dans leur fonctionnement (sciences sociales, linguistique) et dans leur dimension historique (histoire).

Les problématiques de la didactique et des sciences de l’éducation s’enrichissent de l’ancrage dans un milieu plurilingue.