Université Antilles

Temps forts de l'UAG | Navigation principale | Actualités | Raccourcis thématiques

Espace pedagogiqueMon emailMon AgendaMon DossierPlus de services
françaisanglaisespagnol

Département des sciences juridiques et économiques

Direction | Enseignants

La direction de Département se  compose  d'un  directeur,  et  de  deux  directeurs  adjoints  appelés  directeurs  des études  (licence  et  masters),  élus  par  les  enseignants-chercheurs  et  chercheurs  du Département. Le  directeur  représente  le  Département  auprès  du  Doyen  et  des  laboratoires  de recherche. 
Outre la préparation des questions discutées en Département et leur suivi, le directeur de Département (avec les directeurs adjoints) propose à l'agrément les chargés de cours et  chargés  de  TD,  et  assure  la  répartition  des  services  d'enseignement  qui  leur  sont confiés.
Le département est composé également d’un bureau chargé d’assurer la représentation des sections en son sein. 

Directeur du département : Didier DESTOUCHES

Directrice des études : Brigitte FACORAT GASPARD

 

Direction | Enseignants

Professeurs des universités

Fréderic LECLERC   (droit privé)

Maître de conférences HDR (habilités à diriger des recherches)

Dominique BLANCHET    (droit public)

Dominique MIGNOT  (histoire du droit)

Marc MOREAU    (droit privé)

Clément TROBO    (droit public)

Maître de conférences

Valérie DOUMENG    (droit privé)

Pierre-Yves CHICOT    (droit public)

Fred DESHAYES   (droit public)

Didier DESTOUCHES    (histoire du droit)

Brigitte FACORAT    (droit privé)

Jean-François NIORT    (histoire du droir)

Olivier PLUEN

Sainte-Croix RAUZDUEL    (science politique)

Dorothée REIGNIER

Maître de conférences associés

Lydia BARFLEUR

Gabriel DANCHET

Pauline IBENE

Docteurs, chargés d’enseignements

Loïc VATNA (droit public, docteur)

Jim LAPIN    (droit public, docteur)

Muriel VAIRAC (science politique, docteur)

Jean-Philippe MERCIRIS    (science politique, docteur)

Karyne LARIFLA    (droit privé, docteur)

Laboratoire

Dans la vie interne de la Faculté, les Départements occupent une place institutionnelle importante car ils sont un lieu où les universitaires rattachés aux disciplines regroupées en leur sein, peuvent discuter et donner des avis sur toutes les questions intéressant l'enseignement, la vie pédagogique, et la gestion des emplois universitaires. Ils sont créés par le Conseil de gestion de la Faculté.

Avec les directeurs de laboratoires et les responsables des mentions des diplômes, les directeurs des Départements sont placés dans leur activité sous l'autorité du Doyen de la Faculté, et ils ont compétence pour donner des avis en matière de politique de recherche, d'enseignement, et de recrutement.

Le Département de droit et de science politique est donc un lieu de construction de la communauté universitaire et d’élaboration de formations juridiques de haut niveau et prestigieuses à destination de la jeunesse guadeloupéenne.

Principales attributions du Département :

- Proposer des orientations générales en matière de parcours d'enseignements et de diplômes, à créer, développer ou fermer, dans le cadre des contrats ministériels quadriennaux et des procédures d'habilitation. Les décisions sont prises en conseil de Faculté puis en conseil d'administration de l’université.

- Proposer, à l'intérieur des parcours d'enseignements et des diplômes, les aménagements rendus souhaitables par les évolutions des contenus et des questions scientifiques (création et suppression d'enseignements...).

- Définir et proposer les politiques de recrutement des universitaires (besoins en emplois, déclaration de vacances d'emplois, profil des emplois, politique d'invitation de professeurs étrangers). La Commission de spécialistes (instance élue) correspondant à chaque Département procède ensuite aux recrutements des personnels enseignants.

- Répartir les enseignements entre les universitaires du Département, participer à la politique d'évaluation des enseignements et des diplômes, donner son avis et faire des propositions sur les projets de coopération avec les universités étrangères.

 - Les Départements peuvent être consultés par le Doyen de la Faculté sur des questions communes, notamment la politique générale de recrutement de la Faculté ou le contenu, l'organisation, la répartition des enseignements entre les départements, leur évaluation. Il en est de même pour les activités organisées dans le cadre de l'Institut d'Etudes Judiciaire, de l’institut de préparation à l’administration générale ou de formations dans lesquelles la Faculté est conjointement engagée avec d'autres. 

LES SECTIONS
Le rôle des sections est de veiller à l’équilibre pédagogique des enseignements eu égard au programme, à la répartition des cours, à la politique de recrutement, à la constitution
des viviers des comités de sélection. Elles doivent également veiller à la répartition des
enseignements, et enfin assure l’attribution des responsabilités des formations.
Responsable de la section de droit privé : Brigitte FACORAT GASPARD
Responsable de la section de droit public : Clément TROBO
Responsable la section d’histoire du droit : Dominique MIGNOT
Responsable de la section de science politique : Professeur Fred RENO
LES DIPLOMES
Directeur  du  Master  professionnel  droit  privé  (option  contentieux  et  option  droit  des
affaires) : 
Master I : Valérie DOUMENG
Master II : Professeur Frédéric LECLERC
Directeur du Master professionnel droit et administration des collectivités territoriales
Master I : 
Master II : Dominique BLANCHET
Directeur des masters recherche et professionnel science politique :
Professeur Fred RENO
LE CONSEIL SCIENTIFIQUE DE FACULTE
Il émet des avis sur :
- l’organisation et le contenu des enseignements, - la répartition des charges pédagogiques,
- les bilans des activités pédagogiques et scientifiques,
- les programmes de recherche,
-  l’ouverture,  la  reconduction  et/ou  la  fermeture  des  filières  et  le  nombre  de  postes  à
pourvoir en post-graduation,,
- les sujets de recherche proposés par les post-graduants et les chercheurs,
- l’état d’avancement des travaux de recherche des post-graduants,
- les publications et l’organisation des manifestations scientifiques,
- la composition du jury de soutenance des thèses.
- la proposition du jury d’habilitation à diriger des recherches
- l’organisation de manifestations scientifiques ou de valorisation de la recherche
Directeur du conseil scientifique de la Faculté : Professeur Fred RENO

La faculté délivre la licence en droit, les masters en droit (privé et public), le master en science politique, le doctorat en science politique.
La  Licence  Droit–Economie-Gestion  mention  Droit  comprend  six  semestres,  divisés chacun en trois Unités d’Enseignements (U.E.). 
Les différents enseignements sont dispensés sous forme de cours magistraux (CM), et de travaux dirigés (TD) dans certaines matières. 
Les travaux dirigés sont organisés par petits groupes (30 à 40 personnes) à raison d’une séance hebdomadaire dont la durée est de 2 h par matière. 
Chaque   matière   d’enseignement   est   évaluée   en   crédits   européens.   Un   semestre universitaire représente 30 crédits européens. 
Les  enseignements  dispensés  pendant  les  six  semestres  qui  forment  le  cursus  se répartissent entre des UE obligatoires et des UE à option. 
Les   quatre   premiers   semestres   ne   comportent   ni   spécialité   ni   parcours   type   et conduisent à la délivrance du diplôme intermédiaire de DEUG Droit. 
L’enseignement des langues étrangères est obligatoire

Une préparation obligatoire au Certificat Informatique et Internet (C2i) est assurée dès la deuxième année, après un enseignement OIM (informatique et multimédia) en 1 ère année.

En  3ème  année  de  licence,  2  parcours  types  sont  proposés  :  un  parcours  droit  ,  un parcours science politique. 
Modalités d’admission
 Première année de Licence 
Sont admis de droit les titulaires des diplômes suivants :
- Baccalauréat de toutes les sections
- Diplôme d’Accès aux Etudes Universitaires (DAEU)
- Capacité en droit ou autres titres admis en dispense du baccalauréat. 
 Deuxième année de Licence
Sont admis de droit :
les étudiants qui ont validé les semestres 1 et 2 formant la première année de Licence
Sur décision de la commission de validation des acquis, les étudiants titulaires d’un DUT ou d’un BTS dont les enseignements présentent des similitudes avec ceux dispensés en droit. 
 Troisième année de Licence
Sont  admis  de  droit  les  étudiants  qui  ont  validé  les  quatre  premiers  semestres  de  la Licence, ainsi que ceux qui ont acquis les deux premières années par compensation ou non 
La procédure de validation des acquis de l’expérience (VAE), pratiquée dans le cadre de jurys composés d’enseignants et de professionnels, peut aussi permettre une admission directe à différents niveaux du cursus. 
Modalités de contrôle des connaissances
Les connaissances sont évaluées sous forme de contrôles continus réalisés au cours du semestre et/ou d’une épreuve terminale organisée en fin de semestre. 
Le   poids   relatif   des   contrôles   continus   dépend   de   chaque   UE   et   se   traduit   par l’affectation d’un coefficient. 
Deux sessions d’examens sont organisées à la fin de chaque semestre.